le Fonds d'Archives bouverisous Blogsquetia-Huart


L'histoire d'un homme avant tout: Michel Huart.

A l’origine du Fonds, un simple message laissé par une fidèle lectrice du blog communal de Frameries : « Blogsquetia ». Cette citoyenne de La Bouverie, ancienne institutrice à l’école libre du Champ Perdu, a perdu son mari trop tôt. Celui-ci, kiné bien connu, s’était passionné à un tel point pour son petit coin de Borinage qu’il avait entrepris de collectionner tout ce qui touchait de près ou de loin à son identité (et parfois au-delà). Cela va de centaines de coupures de presse à des photos, des courriers, des affiches publicitaires, en passant par des diplômes anciens et des factures d’un autre âge. Sans oublier les anecdotiques formulaires de « déclaration de vélocipède ». 
Cet homme, ce collectionneur organisé (tout est trié et étiqueté) était Michel Huart.
Son décès prématuré l'a empêché d’accomplir l’œuvre d’une vie : proposer sa collection aux framerisois à travers une exposition permanente.

Vingt ans plus tard: la transmission.

Vingt ans ont passé. Nous voici en 2014. Mme feu Michel Huart (Maria Levante) estime que le meilleur moyen de concrétiser cette intention par-delà les âges est bien de transmettre la collection dans son ensemble à quiconque sera capable de la prendre en charge – et surtout de ne pas la laisser dormir dans un grenier.
Elle choisit de faire confiance à Stephen Vincke, citoyen framerisois actif et journaliste local.
Il n’y avait qu’un pas à franchir pour constituer le Fonds d’Archives framerisois Blogsquetia Huart, qui a vu le jour le lundi 17 février 2014.
Un peu plus de deux ans plus tard, le 5 août 2016, il est intégré à un projet plus vaste: "Mémoire(s) de Frameries" (asbl Cherchenoises) et voit son nom changer en "Fonds d'Archives bouverisous Blogsquetia-Huart" (FAbBH).

Le Fonds d'Archives bouverisous Blogsquetia Huart.

Il y a derrière cette appellation le vœux d’enregistrer un patrimoine diversifié, de le sauvegarder, et surtout de le valoriser de toutes les façons possibles aussi bien via Internet que des événements concrets. 


Partant de l'idée que chaque document issu du FAbBH est un fragment de l'histoire collective de l'entité de Frameries (et du Borinage) et le patrimoine de chacun de ses citoyens passé, présent, avenir, l'objectif du Fonds est de rendre Frameries aux framerisois en accomplissant, par le fait, l'intention de Michel Huart.