la gare de Frameries




La gare de Frameries n'a pas toujours été celle qu'on connaît, et ne s'est pas toujours située au même endroit. En vérité, il y a encore une cinquantaine d'année de cela, elle se trouvait, plus haut, sur la rue de la station, juste au carrefour avec la rue du millénaire, là ou maintenant se déroule une petite prairie et un terrain de basket. 

Voici ce qu'Eric Cornu, journaliste indépendant passionné des chemins de fer (et co-responsable de "Sagagares") en dit : "1963: on électrifie la ligne 96 vers Quévy. L’Etat a racheté la compagnie de Nord-Belge en 1940 et on a opté pour la liaison rapide vers Paris via Quévy. Quiévrain, par contre, tombe dans l’oubli… L’électrification de la ligne 96 nécessitera une restructuration complète de l’endroit. Tout le passé, les bâtiments, les voies, seront effacés du paysage. La gare actuelle sera construite en 1973, moderne, fonctionnelle, sans plus. De multiples barrières en béton « Vandevelde » rappellent aujourd’hui l’importance de l’emprise de la première station. Côté Mons, le « Ravel » initié par la commune de Frameries conduit le flâneur vers le PASS et, de l’autre côté, jusqu’au pied du terril de Noirchain, sur les traces du raccordement qui conduisait au charbonnage et qui avait été rénové lors de l’implantation du Parc Industriel actuel."